Mobilité

L’Aduan réalise régulièrement des études en s’appuyant sur des bases de données et des résultats d’enquêtes relatifs à la mobilité sur le territoire. Elles couvrent des périmètres divers qui font apparaître des spécificités et des enjeux variés.

Enquête Ménages Déplacements (EMD) du Sud Meurthe-et-Moselle 2012/2013

L’Aduan a accompagné la mise en œuvre de cette enquête qui a pour objectif de recueillir les habitudes de déplacements des habitants du Sud Meurthe-et-Moselle afin d’élaborer des politiques publiques qui répondent à leurs besoins en termes de transport et d'accessibilité du territoire. La préparation technique de l’enquête, son animation, sa communication ont été prises en charge par l’Agence, avec l’appui de la Direction Territoriale Est du Céréma. 8 626 foyers, soit 13 395 habitants, dans les 476 communes du Sud 54 ont été enquêtés. Réalisée à l’initiative du Grand Nancy et en collaboration avec 11 intercommunalités du périmètre, l’Enquête ménages déplacements a permis de disposer d’informations concernant :

  • les différents modes de déplacement empruntés (voiture, transports collectifs, marche, vélo, TER, etc.)
  • les motifs de déplacement (travail, loisirs, études, achats, santé, etc.)
  • la temporalité des déplacements (heures de pointes, déplacements nocturnes, etc.)
  • les caractéristiques socioéconomiques des habitants (âge, genre, occupation, etc.)

L’Aduan a analysé les résultats généraux de l’enquête, disponibles dans un document de synthèse à l’échelle du Sud Meurthe-et-Moselle et des 20 intercommunalités du territoire.

 

Les Plans de Déplacements Inter-Établissements (PDIE)  du Technopôle Grand-Nancy-Brabois et les Rives de Meurthe

Depuis septembre 2012, l’Aduan accompagne l’association Nancy Brabois Technopôle (NB Tech) dans la mise en place d’un Plan de déplacements inter-établissements, avec le soutien de l’ADEME Lorraine et la participation des collectivités.

Ce plan vise à l’amélioration de la mobilité sur le Technopôle et propose des moyens de déplacements qui s’adaptent au mieux au quotidien des salariés et étudiants du site (amélioration des services existants et développement de nouvelles offres.) Le recours aux modes de transports alternatifs est largement encouragé afin de diminuer l’utilisation de la voiture individuelle qui compte encore pour 80 % des déplacements réalisés.

L’Aduan a accompagné une première étape de diagnostic marquée notamment par la réalisation d’une enquête auprès 16 000 salariés et étudiants du Technopôle. Elle coordonne aujourd’hui la mise en œuvre du Plan d’action partenarial, validé par les établissements signataires du protocole d’engagement PDIE. Il représente près de 14 000 utilisateurs du Plateau, ce qui fait l’une des démarches les plus importantes de France. Parmi les actions réalisées : 

  • Remise d’une flotte de vélos de service pour les entreprises signataires
  • Technostop, un service de stop organisé
  • Création de places de covoiturage
  • Subvention pour l’achat d’un vélo pliant ou électrique, d’une trottinette ou d’un gyropode (à la demande, pour les salariés des entreprises signataires du PDIE)
  • Création d’abris aux arrêts de bus non-équipés
  • Aménagement des horaires de transport (ligne 8, Mobistan).

L’expertise qu’a développée l’Aduan dans l’animation et la coordination du PDIE du Technopôle Grand-Nancy-Brabois a conduit l’association des Rives de Meurthe à solliciter un accompagnement similaire : depuis début 2014, l’Aduan anime les réunions préparatoires du PDIE et a effectué un pré-diagnostic du site des Rives de Meurthe.  

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation.